Home / Actualité / Guinée : ça ne va pas à la Primature ! (Grand déballage)

Guinée : ça ne va pas à la Primature ! (Grand déballage)

Partager l'article

L’actuel Premier Ministre guinéen conjugue-t-il le même verbe avec ses collaborateurs ? Nous, nous le croyons pas car, depuis la nomination de Mamadi Youla à la tête de la Primature, c’est la descente aux enfers pour son personnel !

Dès que vous franchissez la porte d’entrée de l’institution, vous avez l’impression qu’il y’a un décès. Le personnel frustré affiche un visage plissé comme s’il regrettait le départ de l’«Imam » Mohamed Said Fofana, ancien premier ministre.

Selon nos enquêtes, dès la prise de leurs fonctions, Mamadi Youla et son cabinet auraient pris  un certain nombre de décisions piétinant quelques avantages de son personnel dont notamment, la diminution voire même la suppression des primes de certains travailleurs.

Actuellement pour avoir par exemple, les consommables au niveau des services de la Primature, c’est la croix et la bannière. Ce qui crée automatiquement un certain mécontentement au sein du personnel. A cela s’ajoute un manque criard de véhicules administratifs.

Le pire des cas est que les cadres de ladite institution ont difficilement accès au Chef Mamadi Youla. Chose qui pourrait certainement empêcher le bon fonctionnement de l’administration.

Rappelons que l’arrivée de Youla à la primature a ainsi coûté de la quinine à certains hauts Commis de l‘institution dont la « Dame de fer », Mama Kassory qui a passé près de 10 ans au poste de Chef de Cabinet dans cette primature. Par ailleurs, nos yeux de lynx ne se sont pas seulement limités à la frustration du personnel et autres. Au-delà, on peut parler de l’ordre, la propreté des locaux, la discipline et le respect de la hiérarchie qui sont quand même de mise dans cette grande institution guinéenne.

ScoopGuinée


Partager l'article

Un commentaire

  1. C’excellent ce nos administration ont besoin d’ordre et de duscipline. On espère que cette attitude s’étendra aux autres administrations du pays. En plus c’est la crise dans le monde. Il faut faire des restrictions budgétaires. Bravo Yula.