Home / Actualité / Réseaux sociaux et examens nationaux

Réseaux sociaux et examens nationaux

Partager l'article

Le succès des études en Guinée est aujourd’hui lié à un certain nombre de prérogatives. Soit on à un certain niveau en ce qui concerne le domaine voulu, soit on a des moyens ou des relations permettant de parvenir à y passer avec mention. Constatant cette réalité, le gouvernement Guinéen tape du poing sur la table pour pavenir à mettre plus d’équité dans l’éducation guinéenne. Désormais il faut d’abord des cadres compétitifs avant les postes compétitifs. Plus loin, l’usage des réseaux sociaux lors des précédents examens nationaux a eu tout effet sur le bon déroulement des épreuves.

C’est d’ailleurs pour cela qu’en marge de toutes les remaniements connus dans le système éducatif, Dr Bano Barry revient avec une autre mesure. Pour les examens nationaux de cette année, il prévient l’ensemble des candidats aux différentes options que les réseaux sociaux vont connaître des restrictions pour empêcher les fraudes liées aux examens et imposer plus de transparence. Ce qui signifie que des réseaux sociaux comme Snapchat, Wathsapp et autres seront censurés durant la période des examens de cette année aussi.

L’idée d’une telle initiative est sans doute bonne et permettra après validation d’atteindre les objectifs visés par le département. Mais dans sa réalisation qu’en sera-t-il ? La censure sera t’elle seulement limitée aux candidats ou s’étendra t’elle jusqu’au niveau des autres utilisateurs ? sont des interrogations recueillies au sein de l’opinion publique.

En tout cas de telles questions s’avèrent pertinentes et les usagers non concernés par les procédures des d’examens nationaux session 2021 se disent en attente de voir qu’elle va être la touche des ministères en tutelle.

Amadou Bayo Kanté


Partager l'article

Envoyer un commentaire

Votre adresse Email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par un astérisque *

*