Home / Actualité / Nouveau calendrier des examens nationaux : Un poids sur les encadreurs et les candidats

Nouveau calendrier des examens nationaux : Un poids sur les encadreurs et les candidats

Partager l'article

Les examens nationaux se tiendront en fin juillet 2021 sur toute l’étendue du territoire nationale, c’est ce qui est annoncé au conseil des ministres tenue le jeudi 1er juillet 2021. La décision des autorités en charge de l’éducation nationale et de l’Alphabétisation et celle de l’enseignement technique vient chambouler le déroulement normal des programmes d’études des différentes classes d’examens. Pourtant, un peu avant l’annonce du gouvernement, des rumeurs ont couru dans la cité projetant les examens au mois d’Août. Certains encadreurs des élèves, joints par notre rédaction ont estimé leur surprise vis-à –vis de ce nouveau calendrier.

Pourquoi ce changement inopiné du programme par les responsables des ministères concernés ?

C‘est entre autres questions que se posent les encadreurs des écoles, les professeurs et les candidats. Qu’à cela ne tienne, ils mettent les bouchées doubles dans l’exécution du programme pour être dans le temps prévu par les autorités du pays.

Monsieur Doumbouya Mamby, le directeur des études au complexe scolaire Hadja Habibata Tounkara, joint par la rédaction pour faire une lecture sur ce changement brusque du calendrier des examens a déclaré : «Il faut d’abord se plier à la décision de l’Etat parce que quand on vit dans un pays, il faut être toujours en mesure de respecter les décisions des autorités ; c’est important. Mais nous avons été par endroit surpris du calendrier. Parce qu’au préalable, à l’ouverture des classes, le calendrier qui avait été donné, les examens étaient prévus au mois d’août. Donc on s’est planifié pour le mois d’août. Malheureusement, la semaine dernière on nous fait savoir que les examens auront lieux désormais en fin juillet. Nous n’avons pas le choix, nous sommes obligés de nous conformer à ce calendrier. On est à peuprès à 90% de l’exécution des programmes d’enseignement. Il a y certaines écoles publiques à l’intérieur du pays qui n’ont pas atteint les 50% des programmes, peut-être qu’on tiendra compte au niveau des choix du sujet pour mettre tout le monde au même niveau», a-t-il mentionné.

A propos de leur état d’esprit, certains candidats que nous avons rencontrés, se disent être prêts pour affronter les différents examens malgré tout.

Je suis Asmaou Baldé élève en classe de terminale Science mathématique
«On s’apprête très bien, les révisions sont intenses, on fait de notre mieux. Les enseignants sont à nos chevets pour nous aider dans la préparation des examens .Tous les soirs, on fait la révision. Donc nous sommes prêts à affronter le bac. Je suis surprise de l’annonce du calendrier des examens, mais on ne peut pas aller à l’encontre de la décision du gouvernement».

Je réponds au nom d’Aissatou Diallo élève en classe de dixième année «Effectivement nous sommes prêts pour le BEPC .Les préparatifs vont bon train. Dès le début de l’année,les enseignants étant un peu prévoyants ont décidés d’organiser des révisions afin de bien préparer les examens .Nous sommes pas très surpris par ce calendrier parce qu’une personne prête n’a peur de rien. Nous souhaitons avoir des mentions dans notre école comme d’habitude».

Je suis Ibrahima Sory Barry, terminale Science Mathématique
«Depuis le début de l’année nous nous sommes préparés avec l’appui de nos professeurs à affronter les examens. C’est vrais qu’on a été surpris par le calendrier des autorités mais qu’à cela ne tienne, pour un bon candidat quelque soit la situation, il va toujours s’en sortir. Donc nous n’avons pas peur d’affronter les examens. Nous sommes prêtspour réussir au bac».

Bonne chance à tous les candidats aux différents examens

Emmanuel Aziz Millimono


Partager l'article

Envoyer un commentaire

Votre adresse Email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par un astérisque *

*