Actualité, Societe

LE MOLOSSE N’ABANDONNERA JAMAIS SA FAÇON EHONTEE DE S’ASSEOIR !

Il faut avoir à l’idée que la vérité est la vérité et que personne ne peut rien y changer. Celui qui a voté oui au référendum de 1958 souffrira toujours quand le nom du feu Président Ahmed Sékou Touré est évoqué. La vérité historique ne peut jamais être modifiée quelle que soit la haine ou le mépris qui noircit les cœurs de ces mauvais guinéens.

Pour le Guinéen patriote et intègre, déterminer à assumer son devoir devant l’histoire, pour lui n’est vraiment lui-même que l’être qui a choisi d’être ce qu’il est devenu. Pour lui, la Révolution Guinéenne n’éliminait et ne broyait que des traîtres à leur Patrie car il est reconnu par l’ONU et établi que tous les complots dénoncés par le PDG étaient réels, que la répression était justifiée, le droit du peuple, primant sur celui de l’homme devant être à tout prix défendu.

Le ridicule ne tue pas, ceux qui s’évertuent à vouloir trainer dans la boue la mémoire de cet illustre panafricain, sont de ponte récente. Ils ignorent superbement la vraie histoire de cette Guinée de Sékou Touré. Ils ne débitent que les grossiers mensonges qu’on leur a fait ingurgiter pour assouvir un chagrin qu’ils rumineront jusqu’à la fin des temps. Aujourd’hui, ce sont les mêmes qui font croire qu’il n’y a que des innocents, des victimes et des héros.

Personne n’est plus responsable de rien. Pourtant, il n’est pas inutile de rappeler que « toute vérité que l’on tait devient vénéneuse ». On ne peut pas corriger l’histoire d’un pays ni la réécrire à sa convenance. Ce qui a eu lieu, ne peut plus désormais ne plus avoir lieu. Tout passé demeure ce qu’il est.

Il ne se transforme pas ; ni par lui-même, ni par ce qu’on sait de soi ou par ce qu’on veut de soi qu’il soit. Le passé est immuable, c’est à dire absolu : (Dixit Mamady Kouloubaly). C’est seulement un apatride, un traitre à sa patrie qui s’offusque devant la magnificence des mérites de cet homme providentiel. Tout guinéen honnête parle avec fierté de son Premier Président père fondateur de la nation guinéenne.

Nier ce que l’homme a fait pour son pays c’est prouver son obscurantisme intellectuel, sa haine, son mépris et son ressentiment à son égard. L’histoire est têtue, ne cherchons pas à falsifier notre passé, il est fraichement récent et ils sont nombreux les témoins oculaires qui sont encore en vie. Malheureusement ce sont les instruments résiduels de ces pratiques humiliantes qui continuent à s’éloigner d’avantage du peuple en s’évertuant dans une ineptie de diversion
caractéristique du temps des pires ennemis de notre Patrie.

Saran DARABA n’a dit que la vérité, si maintenant cela a choqué un apatride alors qu’il aille au diable. Les 114 unités ont bel bien existé et si elles ne sont plus c’est la faute à qui ? Le pays avait une flotte aérienne et navale que sont-elles devenues ? Le chemin de fer construit avec le sang de nos frères a été démantelé par cupidité des hommes dont on veut masquer les noms.

La vérité est que pour votre catégorie et pour tous ceux pour lesquels vous êtes la marionnette, aucun chef guinéen n’est bon. Sékou Touré, Lansana Conté, Dadis Camara, Sékouba Konaté et Alpha Condé sont tous mauvais dans votre entendement. Même si Dieu devenait le Président de la Guinée puisqu’il n’est pas un de vous, il sera qualifié de mauvais.
L’auteur de cet article devait être au biberon quand le CMRN arrivait au pouvoir.

Il ne faut pas exceller à indexer vos supposés crimes au temps de la Révolution, pensez-vous que la deuxième République n’a pas commis de crimes ? Ceux qui sont morts pendant cette période ne sont certainement pas des guinéens. Pour parler des unités industrielles que vous couvrez inconsciemment mépris, pouvez-vous demander aux populations si elles n’ont été bénéfiques pour elles ?

Le contexte dans lequel ces progrès ont été réalisés mérite d’être connu. Pour l’ex￾puissance dominatrice, il fallait montrer aux chefs d’Etat africain qui avaient opté pour la communauté à quoi ils s’exposeraient s’ils ne prenaient pas en considération d’éventuels avertissements du Général De Gaulle. Aussi, liquider Sékou Touré et son régime, amener la Guinée à résipiscence, faire la preuve que l’indépendance sans le consentement de la France était une mauvaise solution pour l’Afrique, furent les objectifs essentiels du Général De Gaulle.

Le patriotisme aidant le peuple de Guinée contre vents et marées a réussi à déjouer les multiples complots jusqu’à l’agression barbare du 22 novembre 1970. Quand un homme souffre de cécité mentale et intellectuelle il prouve à la place publique le venin de l’ethnocentrisme dans lequel baigne son cœur. Un cœur sombre, une raison égarée ne peuvent produire qu’un tel raisonnement erroné caractéristique d’un apatride attitré.

Vous parlez du discours programme du 22 décembre 1985 de Lansana Conté, l’idée était certes bonne mais sa mise en œuvre a été catastrophique car, le pays a été offert à ses ennemis sur un plateau d’or. Les nouveaux dirigeants ont tendu la main au diable en renonçant même à leur souveraineté. Pouvez-vous évaluer le bilan de ces 24 années du régime militaire honnêtement et sans passion ?

Vous ne pouvez pas car tout votre raisonnement est tissé par un fil blanc de haine, de mépris et d’ethnocentrisme.
Après la prise du pouvoir par les militaires, une mission française est arrivée à Conakry pour évaluer le système éducatif guinéen.

Avec tout l’anathème lancé sur l’école guinéenne par les nouveaux dignitaires, Marc Aargau a eu le courage et la probité morale de dire qu’on parle mieux français en Guinée mieux que dans n’importe quel autre pays de l’Afrique. Ce n’est pas dans la décennie Alpha que l’école guinéenne est allée à la dérive, c’est bien avant lui. C’est honteux de détourner le débat en modifiant l’ordre des choses.


C’est pendant la 2ème République que l’école guinéenne est devenue le cobaye, un champ d’expérimentation des méthodes pédagogiques rejetées par les autres pays. Mais puisqu’il y
avait de l’argent à profiter alors, il fallait l’accepter. Malheureusement vous êtes de la catégorie de ces chroniqueurs inconsistants, ces journalistes incultes qui s’essayent en histoire de la première République, de véritables faussaires de l’histoire de la Guinée, rébarbatifs, inutilement pédants et insolemment fiers de leurs affabulations grossières.

Ce sont eux qui ont peur de la lumière et prétendent pourtant être les témoins de la première et de la deuxième République, qui se livrent, dans des écrits dénués de tout contenu scientifique et de toute référence bibliographique, à l’affabulation, ou cherchent à prolonger les malentendus entre les guinéens. Pendant ce temps, on continue à propager des récits ridicules sur commande, œuvres de compatriotes véreux, recrutés à dessein pour entretenir la confusion dont ils tirent le quotidien pour vivre.Quand vous n’êtes pas né de parents qui ont pu vous forger un devenir meilleur, ne vous offusquez pas pour cela jusqu’à porter votre mépris sur les enfants bien nés et plus méritants que vous.

Dieu voit l’intérieur du cœur d’un homme pour lui accorder son pouvoir. Celui qui est haineux, rancuneux, égocentrique et méchant, Dieu ne lui donnera jamais le pouvoir.Retenez que l’homme qui passe toute sa vie à combattre ne sera jamais combattu. Il faut s’opposer dans la vérité et dans la franchise et non dans le mépris et la haine.

Ceux qui ont marchandé notre dignité et notre responsabilité, ne peuvent pas rester tranquilles en voyant la Guinée reprendre sa place d’antan. Pour votre information dénoncer la duplicité et l’hypocrisie de la France ne signifie pas être son ennemi. Seulement elle doit savoir que nous sommes une nation un Etat souverain qui mérite respect et considération. Les USA et les Occidentaux en général critiquent acerbement la Chine cependant ils entretiennent d’excellents rapports.

Quand on est pessimiste, quand on a une cécité intellectuelle et mentale, on pense
toujours du mauvais pour son pays. Tant que ce n’est pas vous, vous pensez que ça ne marchera jamais mais, pensez-vous arriver un jour à votre machiavélique dessein ?

Arrêtez de rêver !

Famany Condé consultant en communication au groupe vision 2000 communication plus 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*