Home / Actualité / LDC de la CAF : le Horoya AC file en 1/4 de finale pour la deuxième fois de suite

LDC de la CAF : le Horoya AC file en 1/4 de finale pour la deuxième fois de suite

Ça y est, le Horoya AC file en 1/4 de finale de la ligue des champions de la CAF au dépend du club sud-africain, Orlando Pirates, que les guinéens ont battu 2-1 ce samedi soir à Conakry.

Pour cette dernière journée des matchs de poule de cette compétition, le champion de Guinée a su relever son niveau après son échec lors de sa dernière sortie face à l’Espérance de Tunis (2-0), pour arracher une qualification tant espérer par les dirigeants.

Après une première période largement dominée par les sud-africains, le club de Matam, entame la deuxième mi-temps avec de bonnes intentions, symbolisées par la prise de responsabilité des cadres de l’équipe. C’est dans cette volonté de marquer que le maestro, Abdoulaye Paye Camara bien placé à l’entrée de la surface de réparation ouvre le score sur un tir magnifique à raz-de terre, (56′).

Après ce but libérateur, l’équipe adverse condamnée de renverser le score, laissera des espaces qui sont successivement exploités par les locaux. Ainsi sur une récupération très haute, Mandela pénètre dans la surface de réparation sud-africaine et voit son ballon propulser dans les filets par le nouvel attaquant du Syli National, Boniface Haba pour le break, à la 72 minute, (2-0).

Malgré ces deux buts de retard, les visiteurs n’abandonne pas et espèrent faire une remontada, mais leurs efforts sont vains, même s’ils réduisent le score à 2-1, dans les temps additionnels, cela le Horoya d’empocher sa 3ème victoire dans ce groupe.

Par ailleurs, cette deuxième qualification consécutive dans la plus prestigieuse des compétitions en club, démontre que le Horoya AC est en train de prendre subtilement une place importante sur la scène continentale. Mais,  pour prouver sa vraie valeur, l’équipe de Patrice Neveu, doit au moins atteindre le dernier carré de la compétition et pourquoi ne pas aller au bout du tournoi.

Affaire à suivre!

Bah Ibrahima