Home / Actualité / Conakry : Cellou Dalein charge encore le gouvernement d’Alpha Condé

Conakry : Cellou Dalein charge encore le gouvernement d’Alpha Condé

L’opposition républicaine à sa tête le Chef de file, Cellou Dalen Diallo a aminé une conférence de presse ce jeudi 15 mars, à la maison de presse pour évoquer la situation sociopolitique du pays.

A cet effet, les conférenciers ont brossé plusieurs thèmes dont le non achèvement des élections locales du 4 février 2018 ou le déguerpissement de Kaporo-Rail.

En effet le président de l’Union des Forces Démocratique de Guinée (UFDG) fustige le non achèvement des élections communales qui fait de nos jours plus d’un an depuis le scrutin. Selon Cellou Dalein, la situation de Matoto symbolise parfaitement cette problématique. Car malgré l’installation du nouveau élu du parti au pouvoir, Mamadouba Tos Camara, l’UFDG continue de réclamer sa victoire obtenue avec la reprise des élections de ce Mairie.

Dans son intervention, il estime qu’ «  Il faut qu’on prendre conscience que notre démocratie est en recul et elle est même sérieusement menacée, mais ce qu’il faut savoir, ces élections locales ne sont pas terminées ».

Poursuivant son speech, le chef de file accuse le gouvernement de violation de la loi organique

« Nous sommes dans une situation actuellement préoccupante, le pouvoir décide de ne pas respecter la loi. La loi dit que 60 jours après la mise en place des conseils communaux, on doit organiser l’élection des conseils régionaux. Mais personne n’en parle, on ignore complètement la loi. Nous sommes dans une crise qui ne dit pas son nom, mais personne ne fait attention, aujourd’hui  on parle de 3ème mandat t alors que le gouvernement a décidé de ne pas respecter une loi », a-t-il soutenu.

Plus loin, il a fait savoir que l’opposition condamne la manière dont le gouvernement a procède au déguerpissement « L’opposition réitère, la condamnation de la manière dont le gouvernement à procédé au déguerpissement des populations de Kaporo-Rail, on peut même se poser la question est-ce que Alpha est guinéen, parce qu’on ne peut pas traiter son compatriote de la manière. Si on estime qu’il est opportun et urgent de récupérer ces domaines, il faut faire une étude d’impact, l’Etat ne peut pas traiter ses citoyens comme ça »

«L’Etat a 25 zones réservées, pourquoi seulement Kaporo, on a même déclassé certaines zones où il y avait la décharge parce qu’on a vue qu’il n’est plus opportun pourquoi parmi les 25 zones c’est sur kaporo rail qu’on s’acharne, l’Etat ne peut pas créer une calamité comme ça. Malheureusement pour eux, la plus part entre eux sont identifier comme les militants de l’opposition, peut être c’est ce qui explique cette brutalité, ce manque de compassion, nous le condamnons fermement», a-t-il précisé

Aye Condé