Home / Actualité / RDC : ce qu’il faut savoir sur Bintou Keïta, future patronne de la MONUSCO

RDC : ce qu’il faut savoir sur Bintou Keïta, future patronne de la MONUSCO

Partager l'article

Après trois années à la tête de la mission de maintien de la paix en RDC, la diplomate algérienne Leïla Zerrougui s’apprête à passer la main. Pour lui succéder, le secrétaire général de l’ONU António Guterres a choisi de nommer l’expérimentée diplomate guinéenne Bintou Keïta.

• « Pur produit onusien »

« Une enfant des Nations unies ». C’est en ces termes que Leïla Zerrougui, dont le mandat prend fin le 6 février, a présenté mi-janvier la future cheffe de la Monusco. Au sein de la mission, le choix d’un profil comme celui de Bintou Keïta ne surprend pas. Femme, africaine, ce que privilégiaient certains partenaires comme la France, la diplomate guinéenne est surtout un « pur produit onusien », résume un diplomate en poste à Kinshasa. Née en 1958, formée à l’Université de Panthéon-Assas, à Paris, Bintou Keïta a rejoint l’ONU en 1989, à 31 ans.

Avec J.A


Partager l'article