Home / Actualité / UPF TOGO s’indigne de l’interpellation du journaliste Carlos Ketohou

UPF TOGO s’indigne de l’interpellation du journaliste Carlos Ketohou

Partager l'article

 

La Section togolaise de l’Union internationale de la presse francophone (UPF-Togo) a exprimé, mercredi 30 décembre, son incompréhension à la suite de l’arrestation du journaliste Carlos Ketohou à son domicile, à Lomé.

Dans un communiqué rendu public, le bureau exécutif de l’UPF-Togo dénonce cette arrestation qui survient, à la veille de la comparution de ce dernier devant le Service central de Recherches et d’Investigations Criminelles (SCRIC), à la suite d’un article portant sur une affaire de vol de cuillères dorées par des femmes ministres.

«Nous déplorons… qu’il soit interpelé de cette manière alors que tout portait à croire qu’il répondrait à ladite convocation», a notamment dénoncé Loïc Lawson, le Président de cette section.
Tout en annonçant prendre les dispositions pour suivre de près cette

affaire, l’UPF-Togo qui dit craindre, partant de cette interpellation, les risques de « dégradation de la liberté de presse » au Togo, appelle vivement à la transparence des autorités policières et judiciaires pour un « dénouement heureux » de l’affaire.

«Le Togo doit maintenir le cap et l’élan du renforcement des libertés fondamentales en général, et celle de la presse en particulier » a insisté le Président de l’UPF-Togo qui en appelle, par ailleurs, à la mobilisation des journalistes et organisations de presse pour la libération du confrère.


Partager l'article