Home / Actualité / Vaccin contre le COVID-19: l’ONU plaide pour un accès équitable au Covax

Vaccin contre le COVID-19: l’ONU plaide pour un accès équitable au Covax

Partager l'article

L’ONU a fêté son 75e anniversaire en relative discrétion ce lundi 21 septembre. Les chefs d’États commencent, eux, à s’exprimer ce mardi matin au sein de l’Assemblée générale annuelle. Les Nations unies ont annoncé par la voix de l’OMS que plus de 60 pays riches avaient déjà adhéré à son dispositif Covax d’accès au vaccin contre le Covid-19.

C’est l’un des deux souhaits du secrétaire général Antonio Guterres, en plus de voir son appel au cessez-le-feu global adopté par tous : que les 193 pays membres des Nations unies s’engagent à un accès équitable au vaccin contre le Covid-19.

Une première bonne nouvelle est venue de l’OMS, qui a annoncé ce lundi que 64 pays riches avaient déjà adhéré au dispositif d’accès au futur vaccin, baptisé Covax. Plus de 90 pays à revenu faible ou moyen devraient rejoindre le dispositif.

Les grands absents de cette liste sont les États-Unis, qui avaient de toute façon confirmé leur retrait de l’OMS début juillet, mais plus étonnamment la Chine, où les premiers cas de coronavirus ont été détectés fin décembre 2019. L’Alliance du vaccin, le Gavi, cette organisation partenaire de l’OMS pour le dispositif Covax, affirme que les pourparlers avec Pékin sont toujours en cours.

L’objectif est de disposer de 2 milliards de doses de vaccin d’ici la fin de 2021, tandis que l’OMS commence à signer des accords avec les laboratoires. Il faudra tout de même que les pays membres du Covax honorent leurs engagements. Or pour l’instant, l’ONU n’a reçu que 3 milliards de dollars sur les 38 milliards demandés.

Avec RFI


Partager l'article