Home / Actualité / Afrique subsaharienne : Facebook étend l’initiative de vérification des informations à 10 autres pays dont la Guinée

Afrique subsaharienne : Facebook étend l’initiative de vérification des informations à 10 autres pays dont la Guinée

En Afrique subsaharienne, Facebook va étendre son programme de vérification des informations à dix nouveaux pays. L’information a été annoncée hier par le réseau social qui a également donné la liste de ses partenaires chargés de vérifier les informations diffusées sur le continent. On y retrouve l’Agence France Presse (AFP), les observateurs de France 24, Pesa Check et la plateforme nigériane de fact-checking Dubawa.

Les informations diffusées en Ethiopie, en Zambie, en Somalie et au Burkina Faso seront vérifiées par l’AFP. En Ouganda et en Tanzanie, Pesa Check secondera l’AFP dans cette tâche. Les Observateurs de France 24 collaboreront avec l’agence française en Guinée Conakry, en RDC et en Côte d’Ivoire. Dubawa sera, quant à elle, responsable de la vérification au Ghana.

« Nous avons bien conscience que la désinformation est un problème, et ce sont là des étapes importantes pour continuer à s’attaquer à ce défi. Nous savons que la vérification des faits par une partie tierce n’est pas la seule solution, elle n’est qu’une des nombreuses initiatives dans lesquelles nous investissons pour aider à améliorer la qualité de l’information que les gens voient sur Facebook », a déclaré Kojo Boakye, responsable affaires publiques de Facebook en Afrique subsaharienne.

Il faut rappeler que le programme de vérification des informations de Facebook a débuté avec l’Afrique du Sud, le Kenya, le Nigeria, le Cameroun et le Sénégal depuis plusieurs mois.

Avec A. Ecofin

Envoyer un commentaire

Votre adresse Email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par un astérisque *

*