Home / Actualité / Saisie de MILDA à Bamako : «… On ne peut pas  infirmer que des moustiquaires seraient parties de la Guinée, on ne peut pas non plus  confirmer, … » selon le ministre, le Dr  Édouard Niankoye Lamah

Saisie de MILDA à Bamako : «… On ne peut pas  infirmer que des moustiquaires seraient parties de la Guinée, on ne peut pas non plus  confirmer, … » selon le ministre, le Dr  Édouard Niankoye Lamah

Le ministre de la Santé, le Dr Edouard Nyankoye Lamah a, apporté, le vendredi, 20 septembre 2019, des précisions et dévoilé des dispositions prises par rapport à la récente saisie  à Bamako, République du Mali, d’une quantité importante de moustiquaires imprégnées et d’insecticides. Notamment, 16 balles de 50 pièces de moustiquaires imprégnées avec 19 paquets de 100 sachets d’emballage neufs, non utilisés. Il s’agit des moustiquaires et intrants qui devaient être gratuitement distribués lors de la dernière campagne de distribution en Guinée.

Partant, le ministre  dira : « le ministère de la Santé du Mali n’a pas encore saisi   officiellement la République de Guinée En résumé, on ne peut pas  infirmer que des moustiquaires seraient parties de la Guinée, on ne peut pas non plus  confirmer. On ne peut pas dire que c’est faux, on ne peut pas dire que c’est vrai. Parce que, nous ne disposons pas encore d’éléments pour faire une affirmation dans l’un comme dans l’autre sens…. »

Pour démanteler ce réseau  et apporter  plus de précisions sur les accusations portées à la Guinée,  le ministre Dr Édouard Niankoye Lamah promet qu’une mission de son département se rendra au Mali afin de rétablir la responsabilité, retrouver les coupables qui auraient soustrait ces moustiquaires afin que l’impunité cesse de régner.

Mohamed Y