Home / Actualité / Problématique du loyer : la Commune de Ratoma envisage de nouvelles stratégies
Conakry

Problématique du loyer : la Commune de Ratoma envisage de nouvelles stratégies

Avoir une maison à Conakry de nos jours, est un véritable casse-tête pour les citoyens. Les maisons se font rares et du coup les propriétaires de maisons augmentent les loyers de jour en jour au détriment des locataires.

Les démarcheurs qui jouent le rôle d’intermédiaires entre les concessionnaires et les citoyens à la recherche du loyer, sont accusés d’être à la base de cette hausse exagérée des prix de location.

Selon des sources, ces agents viennent corrompre  les bailleurs afin d’augmenter le prix de la maison pour qu’ils bénéficient davantage de l’intérêt qui leur revient.

Soudain, des voix s’élèvent en accusant l’Etat à ne pas prendre ses responsabilités pour régulariser le prix du loyer selon les qualités des maisons.

Ainsi on voit des prix inconsidérés qui partent selon l’offre par exemple une chambre et salon coutent selon les lieux, de 500.000 à 800.000 de francs guinéens.

Pour pallier à cette situation, les responsables de la Commune de Ratoma qui viennent d’être installés, envisagent de mettre sur pieds une commission afin d’organiser la collaboration entre les démarcheurs, les concessionnaires et les citoyens dans leur circonscription.

‘’ Sur place on a aucun dossier, aucune explication, ou aucun compte rendu ou aucune faisabilité qui prouve qu’il y a un rapport entre les bailleurs, les démarcheurs et les mairies. Donc nous n’avons pas une maitrise, une main mise sur l’histoire de location dans notre circonscription. Ceci dit, connaissant qu’il y a des énormes difficultés surtout entre Bailleur et locataire, surtout l’immixtion des démarcheurs dans cette histoire de location ce qui fait qu’il y a d’énormes problèmes que le conseil doit résoudre. Nous allons partir vers les Bailleurs et surtout vers les démarcheurs, chercher à les organiser pour qu’il y ait une coordination des bailleurs au sein de notre commune qui va être rattachée à la Mairie de Ratoma. C’est un travail préalable qui doit être fait en amont à partir de l’instant qu’il y a une structure officielle organisée qui est en relation avec la mairie de Ratoma. Je pense qu’on doit entamer le travail pour mieux cerner cette difficulté. Pour ce premier temps, nous allons répertorier les points stratégiques des démarcheurs et les envoyer une note officielle pour leur demander de s’organiser en structures afin que tous les points aient des répondants qui vont se retrouver dans un bureau pour former une coordination. Donc avec cette coordination, nous allons trouver des solutions dont entre autres : recenser tous les quartiers en fonction des besoins.  Avec la mondialisation, on peut créer un logiciel ou informatiser tous les Bâtiments libres en fonctions de leur espace et de leur prix qui sera régularisé et mettre sur la toile. Donc en ce moment, un citoyen libre peut à partir de l’internet, des réseaux sociaux, trouver un local et se référer même à la Mairie s’il le veut. De là, la Mairie peut même gérer le déplacement et le déménagement du citoyen avec un coût raisonnable   et je sais que c’est possible et c’est faisable. Il suffit juste qu’on s’y mette ’’ a confié Mamadou Ciré Diallo, Conseiller Communal et Président des Commissions marchés et coopératives.

Emmanuel Aziz Millimono pour Scoop Guinée