Home / Actualité / Incroyable mais vrai ! Les conneries d’une candidate au BEPC, session 2019

Incroyable mais vrai ! Les conneries d’une candidate au BEPC, session 2019

Lors d’un entretien que notre Rédaction a eu avec un Professeur émérite d’un centre d’examen de brevet d’études du premier cycle (bepc) de cette année, il nous a été rapporté sur la feuille d’examen d’une candidate, de véritables conneries, attestant le bas niveau de cette candidate. Rions-en un peu !

Une candidate au BEPC écrit ce qui suit sur sa feuille d’examen :

Profil : école au lieu de Enseignement général

Centre d’examen : carte scolaire au lieu d’écrire le nom de l’école où elle passe  l’examen

Ecole d’origine : dictée et questions, à la place de son établissement

Epreuve : de Kindia au lieu de l’épreuve du jour

Au vu de cette feuille remplie par cette candidate, voici la réaction du professeur : « De toute mon expérience de Formateur, je n’ai jamais croisé une élève d’un niveau aussi bas que cette fille ».

Un autre Formateur d’ajouter avec étonnement en disant qu’il ne sait pas comment elle a pu faire pour « atteindre ce niveau .je me pose la question de le savoir ». « Je me pose moi-même la question », réplique un autre Encadreur.

Au vu de ce fait, notre Rédaction ne s’est pas formalisée outre mesure sur le bas niveau de cette candidate. Car, selon nos sources obtenues à partir d’enquêtes dans plusieurs écoles, les élèves passent le plus souvent en classe supérieure par ‘’coup de pouce’’.C’est –à-dire en usant de ’’petits cadeaux’’, financiers surtout. Ce qui nous fait dire carrément que ‘’la petite corruption s’est bel et bien installée dans la plupart des écoles guinéennes. Cette corruption consiste à l’approche des compositions de passage, à ‘’coller les professeurs, surtout les responsables de classes en leur donnant régulièrement quelques sous pour boucler les fins de mois .

La Rédaction