Flash Infos
Home / Actualité / l’Etat receleur français doit rembourser l’argent des voleurs africains

l’Etat receleur français doit rembourser l’argent des voleurs africains

La Suisse a décidé de rembourser au Nigeria  321 millions de dollars, l’équivalent de 177 milliards 500 millions de francs CFA! En réalité, la Suisse restitue au Nigéria une partie des 5 milliards de dollars volés par le dictateur Sani ABACHA entre 1993 et 1998. Une partie du magot, déposé dans le paradis fiscal du Luxembourg, avait été bloqué par un tribunal de Genève en décembre 2014, à la demande des autorités nigérianes, après la mort du dictateur. Selon les accords signés entre la Suisse et le Nigéria en mars 2016, les fonds seront restitués dans le cadre d’un projet soutenu et supervisé par la Banque Mondiale, au bénéfice des populations nigérianes.

Pendant ce temps, la justice française confisque l’argent détournés par les dictateurs africains au profit de l’ État français. Juste après la mort d’ Omar BONGO, six de ses villas ont été saisies à Nice, plus deux hôtels particuliers acquis entre 1970 et 1980. Puis un autre hôtel particulier acquis en 2006 , a été confisqué. Qualifiés de 《biens mal acquis 》, c’est l’ État français qui , au lieu d’être condamné comme receleur, récupère 19 millions d’euros, soit 12 milliards 445 millions de FCFA, sans compter l’argent frais gelé par les banques françaises et les intérêts générés.

La machine d’escroquerie judiciaire française s’est ensuite dirigée vers la famille SASSOU NGUESSO. Après avoir mis en examen sa fille Julienne SASSOU NGUESSO et son gendre Guy JOHNSON , la justice française a commencé à récupérer les hôtels particuliers et villas acquis par le dictateur congolais et les membres de son clan en France. Le 15 août 2016, la justice française a ordonné la saisie de deux immeubles de Wilfried NGUESSO, neveu de SASSOU NGUESSO et les biens du couple présidentiel à Courbevoie.

En septembre 2016, c’est la maison et les comptes bancaires de Karim WADE, fils de l’ancien Président sénégalais Abdoulaye WADE,qui ont été saisis par le Pôle financier à Paris. Il a un patrimoine évalué à 8 milliards de francs CFA en France et détient 24 comptes bancaires à Monaco, où sont entassés les 7 milliards 200 millions de FCFA détournés au Sénégal. La justice française a déjà rapidement confisqué ses biens d’une valeur de 17 milliards 200 millions de FCFA, ainsi que deux appartements acquis dans le quartier chic du 16 ème arrondissement de Paris.

Pour la famille OBIANG NGUEMA, ça a été une opération de razzia: 15 voitures de luxe saisies entre 2006 et 2007, 26 voitures haut de gamme saisies en 2009, 18 bagnoles de sports saisies en 2012, hôtel particulier de 101 pièces d’une valeur de 37 millions d’euros (24 milliards 235 millions de FCFA ), saisi au coeur de l’ avenue Foch à Paris, 109 lits, des oeuvres d’art et des bijoux d’une valeur de 39 millions d’euros ( 25 milliards 545 millions de FCFA ) confisqués, sans compter les montres, bijoux et comptes gelés.

Tant que Paul BIYA , Idriss DÉBY, Mahamoudou ISSOUFOU , Ibrahim BOUBAKAR KEITA et Alpha CONDÉ offrent encore leurs matières premières à la France, leurs biens et ceux de leurs fils Fanck BIYA, Zakaria DÉBY, Abba Mahamadou ISSOUFOU, Karim KEITA, Mohamed Alpha CONDÉ, sont blanchis par la justice et l’ État français. Mais plus tard, ils seront considérés comme des voleurs dont les biens mal acquis seront confisqués et reviendront au receleur qui est l’ État français. Comme le dit Jacques CHIRAC :《 l’argent qui est dans notre porte- monnaie vient de l’ Afrique 》.

J. REMY NGONO

Envoyer un commentaire

Votre adresse Email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par un astérisque *

*