Flash Infos
Home / Actualité / Participation de l’USTG à la CIT : le clan d’Abdoulaye Camara apporte des précisions

Participation de l’USTG à la CIT : le clan d’Abdoulaye Camara apporte des précisions

L’union syndicale  des travailleurs de Guinée (USTG) version Abdoulaye Camara a animé ce jeudi 11 juillet, une conférence de presse à son siège  de Teminetaye dans la commune de Kaloum. Objectif, apporté des précisions sur sa participation à  la conférence internationale du travail (CIT), tenue à Genève ou la version USTG Abdoulaye Sow, dit être la centrale syndicale qui a représenté la Guinée.

Le 5 juillet dernier, l’USTG version  Abdoulaye Sow, par la voix de son secrétaire général adjoint Aboubacar Soumah du SLECG  a déclaré que sa centrale  était celle qui a représenté la Guinée à la CIT et que si  l’autre branche de l’USTG a puis joindre Genève, c’est à travers la CNTG. Il précise aussi  que Marie Yvonne qui est la secrétaire générale de cette autre branche est partie au compte du gouvernement en tant que journaliste.

Et quant à l’autre version USTG Abdoulaye Camara, elle rejette ces accusations  de la part d’Aboubacar Soumah, et annonce que les partenaires internationaux ont été précis  que l’USTG ne prendra pas part au nom de la Guinée.

Face à cette confusion, Makoura Onivogui apporte des précisions : « la délégation guinéenne était composé des membres du gouvernement à sa tête, le ministre de la fonction publique,  le patronat conduit par kerfala Camara (KPC), les syndicats cette fois-ci seulement la CNTG était représenté en compagnie de leur secrétaire et ses 11 membres. Parce que nous USTG  ont nous a exclu à cause de nos problèmes internes. Donc, on s’est débrouillé ailleurs pour partir… nous USTG on n’était pas dans la délégation. On a utilisé l’international pour partir »

Si l’autre branche  d’Abdoulaye Sow cri  d’avoir pris part à cette rencontre au nom de la Guinée, mais  pour Onipogui Makoura : « le problème à Genève c’est d’avoir accès aux commissions, quel que soit ta manière de venir… ».

Mohamed Lamine Camara  lui renchérit : « on ne va pas à Genève pour reconnaître une organisation, les organisations sont reconnues dans leurs pays respectifs avant qu’ils ne soient là. Les gens viennent avec une banderole de la Guinée, où c’est écrit  merci la CSI pour la reconnaissance…».

En marge de cette conférence de Genève, l’USTG   version Abdoulaye Camara a  eu a réalisé des activités,  et effectué des rencontre avec plusieurs structures  syndicales des autres pays.

Mohamed  Y

Envoyer un commentaire

Votre adresse Email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par un astérisque *

*