Home / Actualité / Coopération : des conventions signées entre la Guinée et l’AFD

Coopération : des conventions signées entre la Guinée et l’AFD

La Guinée et  l’Agence française de développement (AFD) ont signé, ce lundi 27, deux conventions de financement portant d’une part, sur la mise en œuvre de la deuxième phase du projet d’amélioration de la formation et l’insertion dans les  secteurs agricoles et miniers (PAFISAM) pour 13 millions d’euros et  de l’autre, sur le projet  d’appui au développement du bassin arachidier de Dabola pour un montant de 7,7 millions d’euros. La Guinée était représentée par le ministre de l’Economie et des Finances  et la France, par son ambassadeur en Guinée et en Sierra Léone.

Le premier projet vise à améliorer la qualité des programmes de formation des apprenants et le  perfectionnement des formateurs,  à  lutter contre le sous-emploi et le chômage des  jeunes, des hommes et des femmes et à  favoriser une croissance plus équilibrée et durable. «   Le projet PAFISAM permettra de rénover  les programmes pédagogiques de formation, selon l’approche par les compétences, de 16 filières dans les secteurs industriels », explique Jean-Marc Grosgurin, ambassadeur de la France en Guinée.

D’après le diplomate, le projet vise aussi à réhabiliter 11 centres couvrant l’ensemble du territoire avec la rénovation de 4 internats  dont 3 mixtes dans les écoles nationales  d’agriculture et d’élevage à Koba, à Tolo et à Macenta et un internat dédié uniquement aux filles de Beyla. Le projet  d’appui au développement du bassin arachidier de Dabola, quant à lui, précise encore l’ambassadeur français,  a pour objectif d’augmenter  la production d’arachide à travers le conseil agricole  pour l’amélioration des techniques de production, la diffusion de semences améliorées et la facilitation de l’accès au crédit pour la traction animale.

Pour le ministre guinéen de l’Economie et des Finances, Mamadi Camara,  les résultats attendus du projet  PAFISAM sont nombreux, notamment  l’amélioration de l’offre et de la qualité de la formation professionnelle, en mettant l’accent particulier sur l’adéquation formation-emploi et sur l’insertion des sortants des centres dans les bassins d’emploi (miniers et agricoles) des 11 centres de formation concernés.

En ce qui concerne le projet d’appui au développement du bassin arachidier de Dabola, selon le ministre,  sa vocation est de soutenir le développement agricole dans le bassin arachidier de Haute Guinée à travers des appuis aux producteurs afin d’améliorer le revenu des exploitations agricoles familiales et la préservation des terres cultivables.