Flash Infos
Home / Actualité / Fria : nuit agitée, les forces de sécurité accusées d’exactions et d’abus

Fria : nuit agitée, les forces de sécurité accusées d’exactions et d’abus

La scène peut paraître surréaliste mais c’est ce qui s’est passé pourtant malheureusement la nuit dernière à Fria.

Pour ce qui était parti comme une manifestation plus ou moins pacifique des femmes de la ville, a fini par tourner à l’exaction et à la dérive de la part certains gendarmes venus de Boké puis renforcés par ceux de Conakry pour le maintien d’ordre.

En effet, sur place, la nuit a été particulièrement agitée.

Aux coups de gaz lacrymogènes, des jeunes ont nuitamment répliqué par des jets intempestifs de cailloux.

Plusieurs citoyens dénoncent des bavures et des abus de la part des services de maintien d’ordre.

Des portes de plusieurs habitations ont été sauvagement défoncées. Leurs locataires violentés. Des objets de valeur tels que des téléphones portables emportés au grand dam de leurs propriétaires.

Ces horreurs, rendez-vous bien compte que nous avons pu le constater, n’ont visé que les cités ouvrières et dans certains quartiers périphériques.

Les rues de la ville jusqu’à ce mercredi 15 mai matin, restent barricadées et presque partout, on peut voir les traces de brûlures d’objets divers et de gros cailloux drainés par les jeunes sur la chaussée. Un spectacle digne d’un film western.

Coup pour coup, si certains exhortent les services de maintien d’ordre à la sobriété et au respect de la dignité humaine, d’autres par contre leur promettent, une journée de représailles à la hauteur de leurs bavures.

Comme quoi, cette troisième journée de la grogne des femmes de Fria, risque d’être tout autant électrique.

Mosaique Guinée