Home / Actualité / Covid-19 en Guinée : ce qui va changer au Journal Horoya

Covid-19 en Guinée : ce qui va changer au Journal Horoya

Partager l'article

A l’image de plusieurs autres médias guinéens, le quotidien national Horoya a pris plusieurs dispositions allant dans le sens de la prévention du COVID-19. « Dès l’apparition du premier cas du Covid-19 en Guinée, au quotidien national Horoya, les responsables ont été alertés. Puisque c’est nous-mêmes qui donnons l’information aux autres, on s’est dit qu’il faut d’abord prendre des mesures », a indiqué le Directeur Général Adjoint du Journal, Ibrahima Koné, qu’un journaliste de Guineematin.com a interrogé au siège du quotidien national, à Boulbinet, dans la commune de Kaloum.

Parlant des mesures concrètement prises, Ibrahima Koné a cité : « : c’était de laver les mains, de ne pas tousser directement, de tousser dans les coudes, de ne pas toucher les yeux avec les doigts durant toute la journée. Nous avons aussi installé à la rentrée du bâtiment un sceau avec du savon et un autre sceau pour rincer la main », a indiqué, directeur général adjoint de ce journal.

Mais, ce n’est pas tout. Ibrahima Koné annonce que le quotidien national est allé plus loin. « Puisqu’on a une centaine de jeunes gens qui vont en reportage et reviennent, on s’est dit qu’il faut doubler de mesures. Ce matin, après une grande réunion avec le personnel, en commun accord, nous avons eu à décider qu’à partir de demain, plus tard jeudi, on va essayer de mettre les 50% à 70% du personnel en congé technique. Puisqu’on a beaucoup de reporters sur le terrain, ils n’ont pas besoin de venir se confiner tous à la rédaction de Horoya. Ceux qui peuvent envoyer leur reportage au rédacteur en chef ou au secrétaire général peuvent le faire, on a encouragé le travail à distance et ça a été compris par tout le monde. A notre niveau, on a aussi contacté une maison de la place pour tout ce qui est désinfection des lieux, ce service passera aujourd’hui ou plus tard demain à Horoya, pour désinfecter systématiquement les locaux. Tout ce qui est visite dans les locaux va être réduit à un niveau que nous pouvons gérer », a-t-il ajouté.

Enfin, monsieur Koné a souhaité profiter de son entretien avec Guineematin.com pour lancer un appel à ses collaborateurs et à l’ensemble des citoyens guinéens au respect des mesures de protection édictées par les autorités sanitaires.

Guineematin.com


Partager l'article